04 44 05 32 42 contact@orderly.fr

5 conseils pour minimiser les risques du télétravail

1 Oct 2020 | Administratif

Face à la crise sanitaire mondiale, de nombreuses entreprises ont recours au télétravail pour maintenir leur activité. Près de 20 % des Français travaillent à domicile au moins une journée par semaine. Pour la sécurité des salariés, les dirigeants ont dû prendre la décision de les faire travailler à la maison.

Actuellement, de plus en plus d’entreprises choisissent de confier leurs tâches à une assistante administrative comme Orderly par exemple. Certes, cette nouvelle pratique présente de nombreux avantages. Toutefois, elle comporte également des risques pour les travailleurs. En plus, ces risques professionnels sont amplifiés par l’isolement et l’éloignement.

Dans cet article, nous allons vous proposer 5 conseils vous permettant de minimiser les risques liés au télétravail.

Conseil n° 1 : Sécurisez les communications

Lorsqu’une personne travaille à la maison, elle utilise le réseau sans fil. Il se pourrait que des personnes malhonnêtes s’infiltrent sur le réseau et accèdent aux données sensibles de l’entreprise. Il est donc primordial de vérifier la sécurité de ce réseau.

Utilisation d’un VPN

Lorsque l’on se connecte sur Internet, il est recommandé de ne pas utiliser directement les connexions Bureau à distance (RDP) à cause des nombreuses vulnérabilités qu’elles présentent. Il est plutôt conseillé d’utiliser un Virtual Private Network (VPN) lorsque vous accédez à distance à vos fichiers de travail. En effet, l’utilisation d’un VPN permet de crypter les informations.

Conseil n° 2 : Sécurisez les mots de passe

Pour le travailleur à domicile, l’utilisation d’un mot de passe faible est très risquée. Pour les pirates informatiques, c’est une opportunité pour accéder à vos données personnelles. C’est pourquoi il est important d’utiliser des mots de passe complexes et différents pour chaque logiciel et chaque plateforme. Nous vous conseillons également de changer régulièrement vos mots de passe pour éviter de vous exposer à un risque de piratage.

Utilisation d’un MFA

Pour davantage de sécurité, il pourrait être judicieux de recourir à l’utilisation d’un MFA (multi-factor authentification). Ce système utilise un mécanisme d’authentification par mot de passe, mais avec quelques étapes en plus. Une fois que vous avez saisi votre mot de passe, il vous demande une information dont vous seul connaissez la réponse. Avec cette approche d’authentification à deux ou plusieurs étapes, vous êtes sûr de bien protéger votre compte.

Conseil n° 3 : Sécurisez les équipements

Lorsque vous travaillez à distance, vous devez vous assurer que les appareils que vous utilisez soient fiables et performants. Il est primordial que tous vos équipements soient à jour. En effet, les mises à jour permettent de réduire les failles de sécurités de vos appareils.

Utilisation d’un antivirus

Pour bien protéger vos équipements, pensez à utiliser un antivirus récent et à jour. Ce type de logiciel vous permettra de protéger les données sensibles dans vos appareils. Pensez également à utiliser une protection des courriers pour filtrer vos mails avant qu’ils arrivent dans votre boîte de réception.

Conseil n° 4 : Soyez vigilant

Avec la crise sanitaire du COVID 19, les gens ont tendance à perdre leurs repères habituels. Cette situation a pour conséquence une baisse de vigilances des utilisateurs. Ainsi, il est primordial de sensibiliser les individus obligés de travailler à distance des enjeux reliés à la sécurité informatique.

Attention à l’hameçonnage

Pour piéger l’utilisateur et voler ses données sensibles, les pirates se servent souvent de l’hameçonnage. Si possible, évitez d’utiliser les appareils avec lesquels vous travaillez à des fins personnelles.

Conseil n° 5 : Limiter les accès aux outils les plus sensibles

Lorsque vous donnez par exemple accès à un collaborateur aux plateformes de paiement de la société, il se pourrait qu’un individu mal intentionné accède à cet outil et ainsi réalise une opération frauduleuse.

Traçabilité des accès

Pour plus de sécurité, toutes les connexions doivent être tracées et répertoriées. Cela permettra entre autres de contrôler les actions réalisées sur le réseau de l’entreprise et ainsi de trouver la faille en cas d’intrusion ou de vol de données.

Partager

Partager cet article sur vos réseaux !